Les métiers liés au drone en France

Etre télépilote ou pilote de drone est un métier tout récent. Cette filière commence à intéresser de plus en plus les Français. Grâce aux formations, il est possible de manier facilement un drone et d’en faire un métier rentable.

Le boom des drones

Les drones, tout le monde se les arrachent et sont toujours aux aguets des nouveautés. Beaucoup sont tentés de s’en procurer sans savoir même connaître les techniques de base. Il n’est pourtant pas sympa de posséder un drone et de ne savoir même pas le faire voler. Selon la fédération professionnelle du drone civil, 5000 emplois ont été créés en France pour cette nouvelle filière. Un grand avenir se profile et se prolonge pour la vingtaine d’années à venir. Les débouchés sont nombreux pour ceux qui ont la qualification en matière de pilotage de drone comme le développement des logiciels, être électronicien. Alors, pour commencer il faut déjà savoir qu’un drone est un appareil volant permettant de faire beaucoup de choses. La demande est importante dans le secteur agricole, dans l’audiovisuel BTP, la sécurité, la modélisation et même le développement durable.

drone armée

A lire aussi : Un drone en légos ?

Pilote de drone : un métier d’avenir

Le pilotage d’un drone, sa conception ou encore le traitement des données, de nombreuses compétences sont demandées autour des drones. Il existe de nombreux métiers qui impliquent l’utilisation des drones, c’est pourquoi en ce moment c’est l’un des métiers les plus recherchés par les jeunes et pas seulement. Il intéresse également les professionnels de divers secteurs. Le poste est accessible à tous les domaines techniques comme dans l’aéronautique, l’aérospatial, les nanotechnologies, la programmation. Etre pilote de drone n’est pas fait pour tout le monde, il faut avoir certaines compétences. Il faut passer par une école d’ingénieurs, il faut réussir un examen théorique et pratique de l’aviation civile, le PPL (private pilot licence) qui sert de base à tous les brevets de pilotes. Ceux qui ont déjà un brevet de pilote privé ou d’hélicoptère peuvent postuler. Il faut une attestation de pilote ULM, déclaration de compétence validé par le DGAC, avoir un aéronef S1, une attestation de dépôt du manuel d’activités particulières. Les principaux domaines pour l’usage des drones sont tout d’abord pour les militaires, mais puisque que les tarifs sont devenus à la portée de tous, tout le monde peut s’en procurer sous certaines conditions et aussi au respect de quelques règles de bonnes conduite. C’est en 2012 que les drones ont été rendus publics.

A lire aussi : Choisir un mégaphone