Fabrice revient sur son parcours!

Le métier de barbier est noble. Il est exercé uniquement par des personnes qui aiment ce travail et qui s’y plaisent. Car, pour coiffer la barbe des clients il faut savoir aimer le faire. 

Le fait d’aimer exercer le métier de barbier uniquement ne suffit pas, il faut pouvoir le mettre en pratique. Et donc, il faut ouvrir un salon barbier. Le fait de penser à ouvrir un salon barbier inclut bien des charges.

Dans le but de connaitre un tant soit peu ce dont a besoin un barbier pour ouvrir son salon barbier, nous avons rencontré Fabrice, un barbier qui exerce depuis 20 ans. Il nous retrace son parcours en tant que barbier.

Pouvez-vous vous présentez s’il vous plait

Fabrice : Bonjour chers tous je me nomme Fabrice, j’ai actuellement 54 ans et j’exerce le métier de barbier depuis 25 ans.

Comment avez-vous commencé votre métier de barbier ?

Fabrice : Tout a commencé avec mon père. Il est très barbu et aime beaucoup prendre soin de sa barbe. J’ai appris à aimer sa barbe, et en grandissant j’ai aussi hérité de ce gène particulier. Mon amour pour le soin des barbes m’a poussé à me former et me perfectionner dans ce domaine.

Après votre formation vous avez tout de suite ouvert votre salon barbier

Fabrice : Bien sûr que non. Il a fallu que je travaille pour d’autres barbiers comme stagiaire pour encore plus me perfectionner. Vous savez, il existe différentes sortes de barbes et chaque personnes à une manière bien à lui de se faire coiffer la barbe. Il faut beaucoup de temps pour apprendre et se perfectionner.

Dites-nous de votre formation qu’avez-vous retenue de plus important ?

Fabrice : Au cours de ma formation, j’ai reçu beaucoup d’enseignements par rapport aux différents types de coupe et les différentes manières de le faire. Et pour ça, il faut surtout connaitre les différents outils indispensables.

Pour vous quel est l’outil le plus indispensable ?

Fabrice : Sans trop réfléchir, je dirai que c’est le fauteuil du barbier. C’est dans le fauteuil que votre client devra rester assis tout le temps de la coupe. Il faut donc qu’il se sente à l’aise. Aussi, si le fauteuil n’est pas équilibré, vous risquez de vous créer des problèmes lombalgiques puisque vous restez debout.

Bon les copains ! Je Si vous êtes pas encore prêt pour les fêtes de noel, je vous invite à commencer les abdos maintenant !