La différence entre aide-soignant et infirmier

Les métiers d’aide-soignante et d’infirmière sont des métiers de soins et d’écoute. Tous deux ils participent à la prévention, la protection et l’émancipation de la personne saine ou malade.

Pourtant, même s’ils partagent énormément de points communs sur certains aspects, ils sont diamétralement opposés sur beaucoup d’autres. En effet, les dissemblances ente aide-soignante et infirmière résident dans la formulation même de leur mission plus que dans les activités et les actions auxquelles ces professionnelles de la santé se livrent dans les hôpitaux, cliniques, maisons de retraite et autres centres hospitaliers.

Cliquez ici pour avoir davantage d’information sur le concours d’aide soignante.

Par ailleurs, cette différence tient particulièrement aussi de la nature du diplôme et donc de la spécificité de leurs formations.

Le type de diplôme

Pour devenir infirmier, il faut passer un concours d’admission et être déclaré admis aux termes des 2 épreuves écrite et orale, avec une note moyenne de 10/20. A la suite de ce test, le candidat admis est autorisé à suivre une formation de 3 années dans un Institution de Formation en Soins Infirmiers (IFSI), pour l’obtention d’un diplôme d’Etat (DEI).

En ce qui concerne le métier d’aide-soignante, la formation est également possible après la réussite à un concours. Cette formation se déroule en Institution de Formation des Aides-Soignantes (IFAS). Contrairement à la formation d’infirmière, la durée de la formation pour les aides-soignantes est d’un (1) an. A l’issue de la formation vous obtenez un diplôme d’Etat d’Aide-soignante (DEAS).

De plus, la formation d’aide-soignante est accessible sans diplôme. Pour cela, le candidat doit soumettre une Validation des Acquis pas l’Expérience (VAE) à charge de validation par une Commission. Mais, le métier d’infirmière requiert absolument comme condition d’avoir le Baccalauréat.

à Voir aussi : Pour quels travaux utiliser un outil multifonctions

Les missions

Même si on assiste souvent à une collaboration entre infirmière et aide-soignante dans l’exécution de leurs missions, il n’en demeure pas moins une différence notable dans leurs attributions respectives.

En réalité, une aide-soignante est sous la responsabilité d’une infirmière, qu’elle assiste dans les soins quotidiens. Elle s’occupe du confort et de l’hygiène des patients en leur administrant leur repas, faisant leur toilette et procédant aux changes. En règle générale, une aide-soignante représente en quelque sorte le lien entre un patient et un infirmier.

Par contre, l’infirmière dispose de responsabilités plus importantes. Néanmoins, elle est en mesure d’assurer les mêmes tâches qu’une aide-soignante lorsque le besoin se fait sentir. Le rôle de l’infirmier est en partie d’accompagner le médecin dans ses consultations et lors de diagnostics. Dans cet exercice, il est autorisé à prodiguer des soins aux patients par le biais de traitements médicamenteux, ou par des actes physiques. Ses missions sont entre autres la prise de sang, la pose des perfusions, les prises de tension, la gestion du stock de médicaments et du matériel, l’initiation du planning des soins, etc.

En gros, une aide-soignante et une infirmière n’ont ni la même formation, ni le même diplôme, ni la même fonction. La première s’occupe davantage des tâches d’entretien que des soins, tandis que la seconde veille à l’exécution soigneuse des protocoles de soins en direction des patients.