Comment reconnait t-on un vrai teufeur ?

Avez-vous déjà entendu parler de ce mot, « teufeur » ? On dirait un de ces néologismes inventé pour désigner un appareil de ménage. Je me verrai bien dépoussiérer mes meubles avec un teufeur, pas vous ??? Mais noooon! Par définition un teufeur (teufeuse au féminin) désigne une personne fêtarde, qui aime faire la fête. C’est un mot tiré du verlan teuf qui signifie fête. 

Certaines personnes soutiennent que la teuf c’est pour se vider la tête et de se détendre après une semaine de travail bien chargée, pour d’autres c’est littéralement devenu un style de vie. Vous vous imaginez ? Des filles canon et des mecs beaux comme des dieux, musique forte et alcool à volonté ??? C’est cela même l’univers de la fête.

Mais seriez-vous capables d’identifier un teufeur ou une teufeuse si vous en voyiez ???

Voici quelques astuces qui permettent de reconnaitre un VRAI teufeur. Let’s go !!!!

Primo, un vrai fêtard parle constamment le verlan : par exemple il emploiera «teubé» pour dire bête, « relou » pour dire lourd. De plus son dictionnaire personnalisé contient des mots tels que « beuh », « frangin », « kedal », etc.

Deusio un amoureux de la fête, un vrai doit avoir un look hardcore.

On distingue au bas mot 6 catégories de fêtards classés selon leurs styles vestimentaires et leur milieu de vie. Mais la crème des crèmes, le teufeur absolu et inconditionnel, le ROGER FEDERER de la teuf c’est ce mec qui conduit tel un pilote de formule 1. Il n’a pas peur d’appuyer sur le champignon. Il vit à la vitesse grand V. Il a la teuf dans la peau. Il saurait retrouver le lieu d’une fête à laquelle il n’a pas été invité (d’ailleurs il n’a pas besoin d’invitation). Ce n’est pas lui qui court après la fête, c’est la fête qui lui fait les yeux doux.

Il a une playlist à faire mourir d’envie TRACE URBAN. Il connait tous les sons du moment et pour ce style de mecs, si le plan A échoue, l’alphabet compte encore 25 autres lettres… (C’est simple il a toujours au moins un plan de secours). Et pour finir il sort toujours accompagné parce que ses amis savent qu’avec lui on a toujours un « plan sûr ».

Son alter égo féminin serait plutôt ce genre de fille « montée sur piles » prête à parcourir des distances astronomiques pour trouver le plan parfait. Son sac à main est comparable à une pochette de bain doublée d’une armoire à pharmacie et d’un mini bar. Elle a tout à portée de mains : mini grant’s, ibuprofen, lingettes, tenue de rechange…

Elle est très souvent vêtue de jeans ou de leggings, d’un T-tshirt, d’une veste et d’une paire de chaussures basses (baskets), prête à aller partout où le vent l’emmène.

 

(Un article récent ici)