Coffre fort à poser ou à encastrer ?

On trouve deux modes de fixation différents : Le coffre-fort à poser ou à sceller, et le coffre fort à encastrer. 

Le coffre-fort à poser ou à sceller

Le coffre-fort à poser ou à sceller possède 6 parois de résistance identique. Un cambrioleur cherchant à ouvrir le coffre aura autant de mal en essayant de détruire le dos ou le dessus du coffre qu’en s’attaquant à la porte. Le voleur peut toutefois décider de s’en emparer afin de l’ouvrir en toute tranquillité lorsqu’il sera chez lui. Il faut donc une fixation optimale qu’il est conseillé de faire effectuer par un professionnel.

On notera que le Centre National de Prévention et de Protection conseille de fixer au mur ou au sol, tout coffre dont le poids est inférieur 1000 kg.Attention, un coffre ayant un poids très élevé ne pourra pas être posé ou scellé n’importe où. Demandez conseil à votre vendeur si vous souhaitez conserver votre coffre-fort à l’étage sur un plancher.

Le coffre-fort à encastrer

Ce type de coffre réclame des murs relativement épais. C’est une solution à laquelle il est préférable de penser lors de la construction d’une maison neuve. Pour ce type de coffre, les parois sont généralement moins sécurisées et moins solides que la porte, mais elles sont protégées par les murs de briques.

Il est possible d’encastrer un coffre-fort directement dans le sol. C’est un peu contraignant car il faut se mettre à genoux pour accéder à nos objets et nos documents précieux, mais c’est aussi un gage de discrétion. De plus, un coffre-fort encastré dans le sol permet de ne pas perdre de place dans l’habitation.

Bonus : Il existe aussi le coffre fort livre ! 

Qu’elle serrure choisir ?

Il est possible d’ouvrir un coffre à l’aide d’une clé ou via un code, de manière électronique ou mécanique. Il arrive également parfois qu’un coffre combine les deux méthodes, à savoir clé et code. De nos jours, la plupart des fabricants sérieux proposent des coffres-forts à code électronique. Les certifications nécessaires assurent des systèmes fiables et efficaces.

La serrure à clé

C’est le système le plus simple à utiliser. Généralement, il s’agit d’une serrure haute sécurité à multiples pênes. Deux tours de clé complets sont nécessaires pour fermer correctement le coffre, ce qui rend le système presque incrochetable. La clé reste bloquée dans la serrure lorsque le coffre est ouvert ou mal fermé, afin de ne jamais oublier de bien verrouiller correctement. C’est un système qui possède l’avantage de ne pas craindre l’humidité, et on peut ainsi placer le coffre aussi bien à la cave qu’au grenier si on le souhaite. En revanche, il ne faut pas perdre la clé et il faut la conserver dans un endroit sûr et secret. Pour cette raison, il s’agit d’un coffre conseillé pour un usage occasionnel.

Le coffre-fort à combinaison

Il s’agit d’un coffre combinant généralement une clé et une combinaison à chiffre qui se forme en tournant les numéros marqués sur des disques. La bonne combinaison ouvre évidemment la porte. On trouve deux types de verrouillage avec combinaison : La serrure multi-cadrans composée de plusieurs disques tournants et la serrure simple cadran.

Le coffre fort à code électronique

Ici, le coffre-fort s’ouvre et se ferme à l’aide d’un code secret à chiffres. Il est reprogrammable à volonté et plusieurs personnes peuvent connaître le code sans avoir besoin de posséder une clé pour ouvrir le coffre. Une clé de secours peut être utilisée en cas de perte de code, mais comme elle n’est pas obligatoire au quotidien, on peut la conserver loin du coffre et la garder simplement en cas de problème. Ce type de coffre offre un très bon niveau de sécurité, les possibilités de combinaison étant presque infinies. Ce système fonctionne à pile, mais en cas de panne, il existe toujours différentes possibilités pour ouvrir le coffre (par clé, par alimentation extérieure…).

A lire aussi : Notre article sur l’impedancemètre.